top of page
  • Laurie Belhumeur

Destruction lente

Dernière mise à jour : 19 janv.

Eille, fille. Qu’est-ce que tu fais là? Qu’est-ce que tu fais à rester là, alors que t’es pas bien. Que t’es fucking pas bien. Au point où t’as même pu une once de vie dans les yeux. On te regarde pis on sent que t’étouffes ben raide! Qu’est-ce que tu fais à rester là, dans les bras de ce cave qui fait juste te rabaisser jour après jour? À partager ton espace de vie avec ton bourreau? Chaque fois que je te vois, tu me dis que ça va bien. Allume! J’aurais parfois envie de te pogner par les épaules, te regarder droit dans les yeux pis te dire exactement le fond de ma pensée.


Fille, ça va pas bien. C’est pas normal, une situation de même. C’est juste pas normal de subir des mots qui blessent à cœur de jour. C’est pas normal de te faire tout le temps dire que ce qui fait, que ce qui dit, ces mots durs, c’est pour ton bien, pour te rendre plus forte. Non. Comment peux-tu tolérer que quelqu’un soit de même avec toi? C’est-tu vraiment ça que tu vaux, une claque en arrière de la tête à chaque fois que tu fais une erreur, aussi minime qu’elle soit? Non, tu vaux bien plus que ça. Pis je le sais qu’au fond de toi, tu le sais. Tu le sais, parce que si tu le savais pas, t’aurais pas cette réaction quand tu parles de lui.


Je regarde ton corps se crisper quand tu parles de lui. Je regarde ton corps se crisper quand tu parles. T’es crispée, t’es blême à faire peur. Tu sors même pu dehors, toi qui es une fan finie de la nature et du dehors. Est passée où celle qui se foutait de ce que les autres pensent? Est passée où celle qui avait des projets, qui avait des ambitions, celle que rien ne pouvait arrêter, celle qui était tout le temps partante pour une journée d’aventures?


Fille, depuis qui est rentré dans ta vie, tu vis pu. T’as arrêté de danser. T’as arrêté de sourire. T’as arrêté d’être fière. Tu respires pu. Tu parles même pu. Est passée où la fille confiante qu’on arrivait pas à faire taire? Est passée où, la fille qui avait peur de rien? Tout ce que je vois en te regardant aujourd’hui, c’est de la peur en bâton. T’es crispée, gelée sur place, complètement tétanisée. C’est pas normal. C’est pas toi, ça. Est passée où, celle qui avait toujours une grimace au coin des lèvres pis qui prenait la vie à la légère? Maintenant, les rares fois où tu parles, chaque mot est un fardeau. Tu regardes tout le temps partout autour de toi, comme si t’étais constamment en danger.


Fille, sors de là. Criss-le dehors de ta vie. Va-t’en loin. Ben loin. Le plus loin que tu peux. Pis montre à nouveau que t’es une battante. Montre à nouveau que t’es pleine de vie. Redeviens pleine de vie. Redeviens la femme libre que t’étais.


Sors de là. Sors de là pour ta vie. Sors de là pour ta dignité. Sors de là pour ton propre respect. Sors de là en gage d’amour ultime envers toi-même. Sors de là pis au plus criss.


Sors de là ou y va finir par te tuer. Sors de là ou tu vas finir par te tuer…

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page